Les promenades


Il y a mille façons de se promener. Nous tiendrons évidemment compte des capacités physiques de nos chiens. Un chiot peut se promener : 10 minutes s’il a 3 mois, en ajoutant 5 minutes par mois d’âge. Un chien âgé n’est plus capable de se promener aussi longtemps qu’avant ou sur des surfaces irrégulières. A chaque chien sa promenade !

Balade sociale avec les Youkis heureux, sur les chemins de campagne

Balade sociale avec les Youkis heureux, sur les chemins de campagne

Balade sociale à la mer avec les Youkis heureux

Balade sociale à la mer avec les Youkis heureux

Nous tiendrons également compte des capacités émotionnelles de nos chiens. Si notre chien est réactif aux chevaux ou aux voitures, nous choisirons des lieux de promenades adéquats (sans chevaux / sans voitures) si notre objectif est de proposer une balade de détente et d’exploration. Les exercices d’habituation sont à organiser en dehors de la promenade de détente.

balade-sociale-boue-youkis-heureux

Balade sociale dans la boue

Promenade dans les bois et la neige

Promenade dans les bois et la neige

Il est important que le matériel soit adapté à notre chien :

  • la laisse doit être suffisamment longue pour permettre au chien de découvrir le lieu de promenade : 3 mètres minimum. Une petite séance d’entraînement peut être utile avant d’utiliser une longue laisse avec notre chien ;
  • le harnais doit respecter sa morphologie (gorge, omoplates et aisselles dégagées) ;
  • le mousqueton est attaché au harnais de sorte que le clichet soit positionné vers le haut (pas vers le dos du chien).

Pourquoi porter un harnais? Plus d’informations en cliquant ici ->  Harnais contre collier - Pour la santé du chien

Site recommandé pour le matériel : www.freedogz.be d’Els VIDTS

Harnais haqihana pour Lissa Freedogz

Omoplates, aisselles et gorge dégagées

Harnais Haqihana Freedogz Lissa et Els

Harnais adapté pour Lissa

 

Le clichet du mousqueton est positionné vers le haut

Le clichet du mousqueton est positionné vers le haut

Si nous préférons promener notre chien sans laisse, gardons tout de même la laisse le temps que les muscles aient le temps de s’échauffer (au moins 10 minutes).

Proposons régulièrement à nos chiens de nouveaux lieux de promenade (ville, forêt, parking, chantiers,…), et gardons à l’esprit que, selon la météo ou les saisons, ces endroits changent de configuration et d’odeurs.

Un champ fraîchement coupé au printemps ou le même champ sous la pluie en automne sont des lieux à redécouvrir olfactivement, mais aussi avec le toucher des pattes sur le sol. Le rythme scolaire des enfants est aussi un exemple de changement d’ambiance d’un quartier ou d’un village, selon l’heure de la journée ou le moment de l’année où nous nous y promenons.

Attention que par grand froid ou par canicule, les revêtements peuvent être irritants pour les coussinets (trottoirs gelés ou Tarmac brûlant par exemple).

Faire des promenades à deux, notre chien et nous, ou la partager avec d’autres personnes et/ou d’autres chiens, est également une variation des plaisirs.

Et si nous nous posions sur un banc, pour faire une petite pause, et regarder passer le monde devant nous ! Tous les sens en action, en ayant l’air de ne rien faire.

regarder-passer-le-monde-shetland-severine

Regarder passer le monde en promenade

Ceux qui gèrent

Au cours de ces balades, notre chien a appris à faire face à de nouvelles sensations, de nouvelles situations, de nouveaux objets,… Toutes ces victoires construisent la confiance qu’il a en lui… et en nous.

Si l’objectif de la promenade est d’explorer, le rythme de marche est obligatoirement lent. Observons nos chiens lorsqu’ils explorent : ils regardent, sentent, écoutent, avancent un peu pour mieux voir et sentir, et continuent la promenade à ce rythme. Au plus nous marchons lentement, au plus nous invitons notre chien à prendre son temps pour explorer et découvrir le monde.

Quand notre chien s’arrête, il est important de nous arrêter aussi. Le message que nous lui donnons en nous arrêtant est « je t’attends, prends ton temps ». Si notre chien s’est arrêté pour quelque chose qui ne lui pose aucune difficulté (pour faire ses besoins ou pour analyser un brin d’herbe tellement intéressant) et que nous continuons notre promenade, alors que notre chien est occupé, il se sentira obligé de nous rattraper, sans avoir fini d’analyser cette merveilleuse odeur qui avait tellement attiré son attention.
Notre chien s’arrêtera également pour mieux observer (avec tous ses sens) quelque chose qui l’intrigue ou lui fait peur. En nous arrêtant, nous lui laissons le temps dont il a besoin pour vérifier que cette chose n’est pas dangereuse : nous-mêmes sommes restés dans cette situation, nous n’avons pas fui.

Il est toujours utile de faire un signal de la main si notre chien semble hésitant.

Els (Freedogz) se promenant avec Imaree et Lissa, en longues laisses

Els (Freedogz) se promenant avec Imaree et Lissa, en longues laisses

Balade dans les champs avec les Youkis heureux

Balade dans les champs avec les Youkis heureux

Ceux qui ne gèrent pas

Il est important d’être conscient que certains chiens ne pourront pas gérer cette situation face à quelque chose qui leur fait trop peur : ils deviendront alors réactifs (grognements, aboiements, se jettent en avant, essaient de fuir,…). Il est urgent de sortir notre chien de cette situation qui le submerge : mettre la distance nécessaire entre notre chien et ce qu’il ne gère pas.

Si notre chien est devenu réactif à certaines choses (liste non exhaustive : sac poubelle, branche d’arbre, papillon, bruit, marcheur, joggeur, chien, cheval, avion, voiture,…), des promenades d’habituation pourront être organisées mais il vaut mieux demander l’aide d’un moniteur, conseiller ou comportementaliste qui utilise des méthodes non contraignantes et non violentes.

Les critères d’une promenade d’habituation sont :

  • une durée de quelques minutes,
  • à une distance suffisante de la difficulté (chaque chien a sa distance de sécurité),
  • dans un environnement sécurisé,
  • se termine sur une note positive,
  • respecte l’évolution de notre chien.

Livre et DVD recommandés : «My dog pulls, what do I do?», par Turid Rugaas.

A RETENIR

  • Promenade de détente et promenade d’habituation : objectifs opposés / organisation différente ;
  • Utilisons un matériel non contraignant (laisse longue et harnais adapté à la morphologie – aisselles, gorge et omoplates dégagées ;
  • Marcher lentement = permettre à notre chien d’utiliser tous ses sens ;
  • Varions les plaisirs ;
  • Apprendre à faire face aux difficultés, en toute sécurité ;
  • Se promener ou regarder le monde se promener devant nous.

 

activités pour chiens épanouis stimulations mentales et jeux d'olfaction

Activités pour chiens épanouis